A Chicken in the Kitchen

Ici, pas d'élevage intensif, ni de sacrifice vaudou. C'est le blog d'un Poulet parisien à table, ses recettes, ses adresses favorites, ses coups de coeur, ses coups de bec, culinaires évidemment... On y laissera des plumes, je vous le dis...

samedi 21 août 2010

Les chiens chauds de Central Park sont bicolores le samedi (et les autres jours aussi)

hotnyc_street_vendor

Cela pourrait être le titre du prochain roman de Katherine Pancol, mais non ! Pour une fois,
je vais faire l'éloge du fast fooding qui, de temps à autre, dépanne agréablement lorsque l'on manque de temps et que l'on ne trouve rien d'autre à se mettre sous la dent.
 
Évidemment, au départ, les petites charrettes des vendeurs de rue ou "street vendors" n'ont pas l'air très accueillant. Mais si vous aller à New York, vous verrez qu'elles sont homologuées et contrôlées par la municipalité. Et le nombre important de New-Yorkais s'arrêtant pour  acheter un hot-dog ou un bretzel tout au long de la journée vous fera sauter le pas.
 
Le pain ressemble à un pain de mie classique, un peu plus dense et sans doute plus sucré. Il est pré-tranché et froid, ce qui est assez surprenant la première fois. Seule la saucisse est chaude. On ne connaitra pas malheureusement (ou heureusement) pour nous la composition exacte des ingrédients... Jetez-vous sur le ketchup et la moutarde, très différente de la moutarde de Dijon, beaucoup plus jaune et vinaigrée. Trouvez un banc, si possible à l'ombre dans Central Park, et dégustez en vous méfiant des écureuils affamés. Vous résisterez pour ne pas en prendre un deuxième. Hot-dog, pas écureuil. ;)) Voilà un encas sur le pouce et pas trop cher (entre 2 et 4 $) qui ne ressemble absolument pas à un repas équilibré, mais pour une fois... Vous maigrirez en enjambant le Brooklyn Bridge, je vous le promets. Et au moins, les proportions sont très raisonnables et peu salées contrairement aux autres plats made in USA !

Posté par Kitchen Chick à 21:47 - Commentaires [0] - Rétroliens []
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire