A Chicken in the Kitchen

Ici, pas d'élevage intensif, ni de sacrifice vaudou. C'est le blog d'un Poulet parisien à table, ses recettes, ses adresses favorites, ses coups de coeur, ses coups de bec, culinaires évidemment... On y laissera des plumes, je vous le dis...

dimanche 13 mars 2011

Rien d'autre que Sola | レストラン ソラ パリ

sola1sola6

Après avoir grimpé la montagne aux sourcils chez Bizan, on se retrouve tout naturellement plus près du soleil... Il n'y faut pas d'ailleurs y voir un quelconque rapport, si ce n'est une créativité brillante. Sola est un restaurant franco-japonais, ou "occidentalisé" (mot barbare), tenu de main de maître par le jeune chef Hiroki Yoshitake. Passé la lourde porte médiévale en chêne foncé, l'accueil est élégant, raffiné, calme. Aussi apaisant que le lieu : pierres blondes brutes aux murs, fauteuils en cuir beige, choix de matières naturelles. On y est bien, serein. Le serveur apporte la carte. Votre seul souci sera de choisir entre deux menus, selon "l'arrivage et l'inspiration du chef". Pas d’autres informations. Laissez-vous porter. On vous demandera juste vos "intolérances" alimentaires. Curieusement, vous avez l'impression d'être quelqu'un d'important. On va s'occuper de vous (et vous allez aimer ça). Les plats arrivent dans un timing parfait. Découvertes sur découvertes. Étonnement visuel. Respect de chaque produit. Assiettes sublimes de "ma" designer belge préférée, Roos van de Velde (voir mon précédent article ici).

sola4sola7sola8

Velouté de chou blanc au jus de romarin frais / Calamars fris et grillés aux deux champignons crus et cuits / Suprêmes de pintade sauce miso et jus de viande

Le moindre détail est pensé, comme cette si minuscule pousse, apparemment sans valeur, et qui libère en bouche une puissance aromatique incroyable, entre anis et réglisse. Le velouté de chou blanc au jus de romarin frais fut une merveille. Les suprêmes de pintade, sauce miso et jus de viande, aussi. Comment arriver à une cuisson aussi parfaite qui donne presque l'illusion d'une texture fondante d'un foie gras poêlé ? La vapeur doit y être pour quelque chose. Je serais peut-être un peu plus mitigé sur le dessert et sa glace au fromage et fraises, trop simple, heureusement rattrapé par cette fin de bouche carrée, cubique faite d'une meringue non cuite roulée dans une poudre de soja grillé. Texture incroyable au toucher, si fragile, et si surprenante, fondante. Le soir, vous aurez peut-être la chance de dîner dans la salle voûtée, en sous-sol, et au sol relevé. Il vous faudra enlever vos chaussures et les mettre dans un petit casier, et vous laisser voyager vers ce si beau pays, malheureusement si meurtri en ce moment. On pense fort à eux...

SOLA, 12 rue de l'Hôtel Colbert, 75005 Paris - Tél : 01 43 29 59 04 - Web : www.restaurant-sola.com. Menu "Midi" à 35€, "Dégustation"à 50€. Menu soir "Petite dégustation" à 45€, "Grande dégustation" à 65€.

sola2sola5

sola10sola3

(et merci à Lily de MyFoodBox et Anne de A Foodie Froggy in Paris de m'y avoir accompagné...)

Posté par Kitchen Chick à 09:55 - Les adresses à Poulet-Ville & ailleurs... - Rétroliens []
Tags : ,